Label, diplômes, distinction et prix

Des compétences reconnues

De par sa spécialisation, l’atelier renouvelle sa clientèle à près de 98% chaque année.

Cette course vers l’inconnue est rendue possible par le contrôle continu de la compétence. Cela conduit donc régulièrement l’entreprise à confronter son savoir aux sélections et concours d’où découlent les label et distinctions détaillés ci-après.

Dès qu’il pourra y consacrer suffisamment de temps, François SIMON-FUSTIER se lancera dans le concours de Meilleur Ouvrier de France, mais en attendant il demeure le seul français titulaire du Brevet de Maîtrise Supérieur en Horlogerie.

EPVEPV

Le label Entreprise du Patrimoine Vivant est une marque de reconnaissance de l’Etat mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. L’atelier a été l’un des tous premier à obtenir en 2006 ce titre prestigieux qui impose une ré audition tous les cinq ans. Dans la même promotion figurait Vacheron-Constantin mais pas encore Hermès !

BMS

Le Brevet de Maitrise Supérieur, titre homologué au niveau III, a nécessité à François SIMON-FUSTIER de valider pendant deux ans différents modules en organisation, gestion, comptabilité et transmission des savoirs faires validés par l’Education Nationale, mais surtout de réaliser en condition d’examen une épreuve technique d’horlogerie, corrigés par des horlogers professionnels comptant chacun plus de vingt-cinq ans de métier. C’est donc la quintessence du jugement de l’école et des pairs.

EHA

Le Diplôme EHA a été décerné par l’Ecole d’Horlogerie d’Anet jusque dans les années 90. Pensionnat et centre de formation privé dirigée par Gabriel puis Jean MOREAU (dont le livre sur la Comtoise est la référence depuis sa première édition en 1976) l’EHA était la grande rivale de l’Ecole d’Etat de Cluses. L’excellence de sa formation ouvrait toutes les portes aux horlogers qui en sortaient. Elle préparait au CAP pendule et au CAP montre, obtenus au bout de quatre ans et plus de 4000 heure de présence à l’établi. Le diplôme était réservé aux élèves les plus brillants, ce qui fut le cas de Joseph SIMON puis de son fils François.

Maître d'apprentissage

Le 1er prix régional du Maître d’apprentissage a été décerné à François SIMON-FUSTIER en 2015 pour l’excellence des méthodes pédagogiques utilisées pour le transfert de technologie et la transmission de savoir-faire aux apprentis formés à l’atelier depuis son implantation à Lyon.

Reconnaissance Artisanale

La Médaille de la Reconnaissance Artisanale est une distinction dispensée par l’Assemblée Permanent des Chambres de Métiers et de l’Artisanat pour remercier les professionnels dont l’implication fait avancer la corporation. Elle comprend trois titres (bronze, argent et or) qui correspondent chacun à une ancienneté attestée de l’engagement et dont chaque progression en grade doit être espacé de 5 ans minimum. François SIMON-FUSTIER a été reçu au premier degré, le bronze, en 2015.

BMA

Le Brevet des métiers d’Art obtenu par Robin PUTINIER en 2013, est l’équivalent d’un BAC Pro augmenté de la production d’un Chef d’œuvre dont le dossier d’étude et la réalisation qui doivent reposer sur une réalité économique et technique lui ont valu la note de 17.5/20.

Autres distinctions

Excellence Lyonnaise 2004

Grand prix Talent d’Or du Rotary 2006

Trophée européen de l'excellence 2015